Test rameur Skandika Nemo IV

Tout d’abord, une brève description du produit de l’aviron à eau Skandika Nemo IV avant de commencer le rapport de test.

Description

Le Skandika Nemo IV est le successeur tant attendu du Nemo II, qui a très bien servi jusqu’à présent. Par rapport au Nemo II, le nouveau Nemo IV a reçu plusieurs mises à jour. Le cœur du Nemo IV est le réservoir d’eau, qui est positionné verticalement à un angle de 45°, ce qui offre plus de résistance et peut également être réglé en 6 étapes. La construction est maintenant aussi presque entièrement en aluminium/acier et donc encore plus stable. Le Nemo IV peut être chargé jusqu’à 150 kg. Une autre nouveauté est le long double rail, qui offre une meilleure sensation de rame grâce à la répartition équilibrée du poids. Même les personnes de grande taille (jusqu’à 200 cm) peuvent s’entraîner sans problème sur le Skandika Nemo IV.


L’ordinateur d’entraînement a fait l’objet d’une mise à niveau importante. La mesure des données individuelles est un peu plus précise et le grand écran affiche clairement plus de données pertinentes pour l’entraînement. Enfin, des programmes de formation ont été intégrés à l’ordinateur, ce qui rend la formation beaucoup plus passionnante. L’ordinateur peut également être connecté à des applications (par exemple KinoMap). Avec l’application, vous pouvez à tout moment télécharger des coachs, utiliser des vidéos en direct ou enregistrer vos données d’entraînement. Après l’entraînement, le Nemo peut être simplement basculé et rangé sur ses roues de transport, ce qui permet de gagner de la place.

Ce sont brièvement les caractéristiques les plus importantes de la Skandika Nemo IV, et si elles sont vraiment convaincantes, vous pouvez le découvrir dans le rapport détaillé suivant.

skandika Nemo IV - Rameur à Eau - Résistance réglable - Double...
  • Entraînement optimal de tout le corps en tant qu'expérience...
  • Rangement peu encombrant grâce au rangement vertical et aux roulettes...
  • Facile à vidanger à l'aide de la pompe à main et du tuyau...
  • Ecran LCD et support tablette, affichage de toutes les données...
  • L'entraînement à l'aviron est un entraînement efficace pour tout le...

Structure

Le volume de livraison comprend les éléments suivants :

  • rameur à eau Skandika Nemo IV
  • Instructions de montage et d’utilisation
  • Outils et vis
  • Pompe à eau
  • Comprimés de nettoyage
  • En aucun cas vous ne devez sous-estimer le poids du Skandika Nemo IV. Sans eau dans le réservoir, la rameuse pèse déjà environ 39 kg, ce qui n’est pas un inconvénient. Un bon poids mort montre très souvent une bonne stabilité.

La construction n’est pas facile, mais pas vraiment lourde non plus. Cependant, il est beaucoup plus facile de régler la rameuse lorsque deux personnes travaillent ensemble. Vous ne devez pas trop attendre de l’outil, mais il est plus que suffisant pour un assemblage unique. Après environ 30 à 60 minutes, la rameuse est assemblée et presque prête à l’emploi. Il faut maintenant remplir le réservoir d’eau. Une pompe à eau est incluse dans la livraison.

Le pompage prend un peu de temps, mais heureusement il doit être fait très rarement. Trop bien, vous mettez une table de nettoyage dans le réservoir et vous fermez le couvercle.

Tout le processus n’était pas vraiment compliqué pour nous. Les personnes qui ne sont pas aussi compétentes auront probablement besoin d’un peu plus de temps pour l’assemblée, mais ce n’est pas vraiment mauvais, car l’assemblée ne doit être faite qu’une seule fois.

Traitement

Une fois assemblés, nous avons examiné de plus près le Nemo IV. A première vue, l’ensemble de la construction semble très stable. Le cadre est en aluminium brossé et est traité de très haute qualité. Les soudures sont également très belles.

Le réservoir est en plastique épais et stable, qui semble très résistant à la rupture et aux fissures. Bien sûr, ce n’est pas comparable à un réservoir en polycarbonate comme celui du WaterRower. Mais le réservoir sert son but et tant que vous ne voulez pas l’endommager, rien ne doit se casser.

Les composants tels que le chariot de siège et le timon font également une bonne première impression. La barre de traction et la courroie ont l’air robuste. La barre de traction est également très bien entre nos mains. Sur le double rail, le siège a roulé très doucement et sans interruption.

Le point de pression des touches sur l’ordinateur pourrait être un peu plus précis, mais c’est parfaitement correct. Nous avons vu bien pire.

La seule chose qui n’a pas l’air si bien, ce sont les petits couvercles en plastique qui, à certains endroits, ne tiennent pas à 100%. Mais vous devez regarder très attentivement.

Dans l’ensemble, beaucoup de choses semblent aller bien avec la Skandika Nemo IV et l’ensemble de la construction semble très durable. Par rapport au prix, la fabrication est à notre avis même très bonne. Il ne faut surtout pas comparer le Nemo IV avec les rameurs de studio qui coûtent deux ou trois fois plus cher, mais qui sont aussi chargés pendant plusieurs heures chaque jour.

Un autre petit conseil : lorsque vous achetez directement à partir de cette page, vous recevez une extension de garantie supplémentaire de 12 mois aux 24 mois réguliers.

Résistance et sensation de rame

Ramer avec le Skandika Nemo IV, ça fait du bien. Grâce à la résistance à l’eau, la résistance s’accumule très rapidement, mais aussi de façon régulière. Cela signifie que les jambes sont très bien intégrées dans l’entraînement. C’est comme ça que ça devrait être.

Nous ne sentons pas de points morts pendant le mouvement d’aviron et l’aviron semble doux. Ainsi, les joints sont protégés de manière optimale. L’interaction entre la transmission de la corde de traction et la glissière du siège fonctionne également sans défaut. L’ensemble du mouvement est très fluide et régulier. Cela est dû entre autres au double rail de roulement. Le poids est ainsi beaucoup mieux réparti, ce qui permet une conduite plus souple. Le siège traîneau glisse un peu plus harmonieusement qu’avec un monorail.

La résistance à l’eau est généralement réglable en continu. La quantité d’eau dans le réservoir est la résistance de base. Vous devriez savoir ce qui suit :

Plus vous tirez fort, plus la résistance devient forte.

Le réservoir de la Skandika Nemo IV a une capacité maximale de 14 litres. A titre de comparaison : le réservoir du WaterRower a une contenance de 19 litres et offre en fait une résistance de base plus élevée. Pour manipuler plus d’eau, vous avez logiquement besoin de plus de puissance.

Cependant, le réservoir du Nemo IV est monté à un angle vertical de 45°, ce qui le rend un peu plus efficace qu’un réservoir horizontal. Cette variante n’est connue autrement que des équipements de studio tels que le Life Fitness Row GX Trainer ou le First Degree Fluid Rower E-316 et les rameurs coûtent presque trois fois plus cher que le Skandika Nemo IV.

De plus, vous pouvez régler la résistance de base sur 6 niveaux, ce qui signifie que toute la famille peut ramer, par exemple, sans avoir à vider le réservoir.

La résistance est donc tout à fait suffisante pour les débutants, les rameurs avancés et parfois aussi pour les athlètes de compétition.

Dans l’ensemble, par rapport au prix, ramer sur la Skandika Nemo IV est un plaisir. Il n’est pas aussi exceptionnel que, par exemple, le WaterRower, mais il ne faut pas non plus s’attendre à ce que le prix le justifie.

Volume

En rame, la Nemo IV reste relativement silencieuse, ce qui était prévisible grâce à la faible résistance à l’eau.

Le Nemo IV n’est pas aussi silencieux que les rameurs en bois (avec double rails), car les rails n’ont pas les propriétés d’amortissement du bois. Cela signifie que lorsque le siège coulisse, il n’y a pas de véritable bruit de grincement, mais les rouleaux du siège sont déjà relativement audibles. Ce n’est pas un bruit désagréable, il est seulement un peu audible. En fait, c’est tout à fait normal avec une construction en Alumiumin. Vous ne devriez en aucun cas avoir des attentes comme avec un WaterRower.

L’ondulation de l’eau pendant l’aviron est très agréable et très apaisante. Même en cas de rame intensive, le système de résistance reste très silencieux.

En résumé, la Skandika Nemo IV est relativement silencieuse pour un rameur. Vous pouvez aussi l’utiliser pour faire de l’exercice à des heures tardives sans penser à vos voisins. Vous pouvez donc aussi utiliser l’appareil à ramer dans les appartements loués sans aucun problème.

Ergonomie

Le Nemo IV a également été un peu amélioré sur le plan de l’ergonomie. La hauteur d’assise d’environ 50 cm facilite grandement la montée et la descente. Surtout les personnes âgées apprécient cela.

L’ordinateur peut être réglé en hauteur de 10 cm supplémentaires. Un autre 10 cm aurait été bien, mais pour cela l’ordinateur peut encore être incliné à un angle de 30°. L’affichage est ainsi plus facile à lire. Malheureusement, l’écran LCD n’a pas de rétro-éclairage.

Le rail de roulement est suffisamment long et les personnes mesurant jusqu’à 200 cm peuvent s’entraîner sur le Skandika Nemo IV sans aucune restriction. Il est déconseillé aux personnes de grande taille d’acheter le Skandika Nemo IV. Ils doivent utiliser le WaterRower avec le rail XL, par exemple.

Ordinateur d’entraînement

Le nouvel ordinateur d’entraînement est situé dans une position facilement accessible sur un support stable au-dessus du réservoir d’eau. De plus, l’ordinateur est équipé d’un support pratique pour smartphone/tablette directement sous l’écran. Les valeurs d’entraînement importantes suivantes sont affichées sur l’écran LCD :

  • Temps de rame
  • Temps moyen pour 500 m
  • Nombre total de coups d’aviron
  • Coups de rame par minute (SPM)
  • Distance
  • Calories
  • Pulse
  • En mode de base, vous pouvez utiliser les touches fléchées pour modifier rapidement certains paramètres et commencer immédiatement à ramer.

Contrairement au Nemo II, le Nemo IV a enfin des programmes de formation à bord. Vous pouvez choisir entre 18 programmes de formation. Les catégories suivantes sont incluses.

  • Endurance
  • Circulation cardiaque
  • Force
  • Brûlage de graisse

Quelques exemples de programmes brièvement expliqués :

Course

En mode course, vous ramez contre l’ordinateur. Vous pouvez choisir entre deux niveaux de difficulté.

Intervalle

Ici, vous vous entraînez par intervalles. Cela signifie que vous avez toujours une phase de stress et une période de repos. Cette opération est ensuite répétée, par exemple 10 fois. Dans la phase de stress, vous ramez avec 28 SPM (coups par minute). Dans la période de repos qui suit immédiatement, vous ne ramez alors qu’avec 18 SPM.

Manuellement

Vous définissez ici vos objectifs de manière individuelle. Par exemple, vous pouvez définir des temps de secteur à respecter dans un certain temps ou le nombre de coups de rame d’une minute. Vous pouvez laisser libre cours à votre créativité.

Mode de récupération

Pour le mode de récupération, une sangle de poitrine est nécessaire, que vous connectez à l’ordinateur via Bluetooth. Presque toutes les sangles de poitrine de 5,3 Khz sont soutenues. Nous recommandons la sangle de poitrine Skandika 5.3 Khz disponible en option.

Dans ce mode, vous pouvez vous entraîner parfaitement en fonction de votre rythme cardiaque et ainsi améliorer votre endurance, améliorer votre système cardiovasculaire ou stimuler efficacement la combustion des graisses.

Prenons l’exemple de la combustion des graisses. Pour brûler les graisses le plus efficacement possible, il est recommandé d’appliquer une charge constante à une fréquence cardiaque d’environ 70 % de la fréquence cardiaque maximale. Le mode de récupération vous aide à conserver le pouls.

Les programmes fonctionnent assez bien, mais les valeurs ne sont pas exactes à 100%. Si vous voulez travailler le plus précisément possible, vous devrez utiliser un modèle haut de gamme comme le Concept2 Modèle D ou le WaterRower Performance XL.
Au début, le fonctionnement de l’ordinateur n’est pas vraiment intuitif. Mais au bout d’un moment, vous prenez le coup de main.

Compatibilité des applications

Le Skandika Nemo IV supporte les applications iConsole+ et Kinomap, qui sont toutes deux disponibles pour Android et iOS. Sous iOS, iConsole+ est appelé « iC+Training ». Quelle que soit la raison…

Cette application contient quelques programmes de formation supplémentaires. Les données de formation peuvent également être enregistrées. Un couplage avec l’Apple Watch est également possible. Malheureusement, l’application est encore très défectueuse et peut parfois planter. Espérons que cela s’améliorera avec les prochaines mises à jour. Pour le moment, l’application n’est pas recommandée.

L’App Kinomap, par contre, fonctionne beaucoup mieux. Le principal avantage de l’application est que la communauté ou les membres peuvent télécharger des vidéos de leurs propres cours de formation et que toute autre personne utilisant l’application peut ensuite suivre/gérer ces cours. Entre-temps, il n’y a que dans la section d’aviron 278 vidéos de pays comme l’Allemagne, les Etats-Unis, l’Australie, Tahiti, la Chine, la France, l’Italie et bien d’autres encore.

L’application vous donne un coup de pouce supplémentaire et rend l’entraînement beaucoup plus amusant. Le contenu de l’application est divisé en deux parties. Vous pouvez voir la vidéo du parcours d’aviron et juste à côté la carte Google Maps. Il existe également des tableaux de classement en ligne pour chaque cours.

Il est également possible de transférer l’image du smart phone/tablette via Miracast, Apple TV ou Chromecast.
Dans l’ensemble, l’application est mégacool et de plus en plus d’équipements de fitness sont supportés par l’application. D’autant plus que la communauté est très active, le nouveau contenu est ajouté relativement rapidement.

Boucles de pied et siège

Nous connaissons déjà les boucles de pied de la Nemo II, elles peuvent être ajustées dans différentes tailles et offrent un soutien suffisant pendant l’entraînement grâce au matériau antidérapant. La fermeture Velcro ne se détache pas, même pendant l’aviron intensif.

A l’arrière du talon, les repose-pieds sont un peu tranchants et peuvent couper la peau. Il est préférable de porter des chaussures de sport pendant l’aviron. Malheureusement, c’est la même chose pour beaucoup d’autres rameurs.

Le siège ergonomique est très bien rembourré mais pas trop mou non plus. Même lors de longues séances d’aviron, le siège ne devient pas inconfortable.

De plus, les galets des glissières de siège sont montés sur roulements à billes et glissent de haut en bas du double rail très confortablement et sans à-coups.

Stockage

Après l’entraînement, la Skandika Nemo IV peut être basculée en position verticale d’un seul mouvement de la main. Malgré le poids élevé (avec de l’eau), cela fonctionne très facilement.

Une fois que cela est fait, vous pouvez déplacer Nemo IV à un endroit approprié en utilisant les roues de transport. Un petit inconvénient est que les rouleaux de transport auraient pu être un peu plus grands, afin de pouvoir par exemple franchir les plinthes encore plus facilement.

Le Nemo IV ne prend pas beaucoup de place en position verticale et est également très chic sur le côté.

Garantie

Si vous achetez chez le fournisseur suivant, vous recevrez une année supplémentaire de garantie gratuite en plus de la garantie de deux ans.

Avantages et inconvénients

  • Excellent rapport qualité-prix
  • Bonne résistance
  • Un sentiment réaliste à la barre
  • Construction stable et durable
  • Siège confortable
  • Bonne formation informatique
  • Bonnes applications (Kinomap)
  • Volume
  • Réservoir d’eau vertical moderne
  • Stockage à faible encombrement
  • Ordinateur d’entraînement non éclairé
  • Les rouleaux de transport peuvent être un peu plus grands
  • Structure mi-lourde
  • L’application « iConsole+ » est encore fortement extensible

Conclusion sur le Skandika Nemo IV

Avec le Nemo IV, Skandika fait beaucoup de choses bien. Le rapport qualité-prix est excellent. Vous obtenez beaucoup de matériel d’aviron pour relativement peu d’argent. L’étanchéité avec le réservoir d’eau vertical moderne et la double glissière permettent d’obtenir une sensation de rame très réaliste et surtout les nouveaux venus se sentiront très à l’aise sur le Nemo IV. De plus, en termes de finition, l’ensemble de la construction semble très bien pensé et durable. Le nouvel ordinateur d’entraînement est également amusant et motivant. En outre, il y a l’app-fonctionnalité, qui ne fonctionne pas encore à 100 %, mais qui étend encore plus la formation. Pour l’instant, nous ne pouvons que donner une recommandation.

Le Skandika Nemo IV ne peut pas suivre le rythme du WaterRower S4 et Cie, mais c’était à prévoir. De plus, le WaterRower S4 coûte environ deux fois plus cher. L’aviron est principalement destiné aux débutants et aux athlètes très avancés. Les athlètes de compétition seraient mieux d’utiliser une machine de studio comme le Concept2 modèle D ou le WaterRower S4.

skandika Nemo IV - Rameur à Eau - Résistance réglable - Double...
  • Entraînement optimal de tout le corps en tant qu'expérience...
  • Rangement peu encombrant grâce au rangement vertical et aux roulettes...
  • Facile à vidanger à l'aide de la pompe à main et du tuyau...
  • Ecran LCD et support tablette, affichage de toutes les données...
  • L'entraînement à l'aviron est un entraînement efficace pour tout le...

Lire aussi :Test rameur Concept2 Modell D PM5 /Test rameur MAXXUS 10.1 Pro / Test rameur Finnlo Aquon Pro Plus